Comment détecter un faux timbre Chambre de commerce de St Nazaire ?

avril 17, 2014

Les timbres de la Chambre de commerce de Saint-Nazaire ont été émis en 1945 pour pallier la pénurie de timbres-poste dans les bureaux de la « poche » allemande de Saint-Nazaire. Les tirages furent de 30 000 exemplaires, dont 19 000 vendus, pour le 50c. vert foncé sur vert-pâle (reproduit ci-dessus) et de 20 000 exemplaires, dont 16 000 vendus, pour le 2f. brun-lilas sur vert-pâle.

 

En raison de leur intérêt historique, ces timbres sont aujourd’hui recherchés des collectionneurs et de nombreux faux circulent. Voici quelques indices qui vous permettront de repérer l’un des faux les plus courants.

> Le faussaire a commis 4 erreurs...

1- Saint et Nazaire non alignés. Dans la reproduction, le N de Nazaire est décalé vers la droite par rapport au S de Saint, contrairement à l’original, où ils sont alignés verticalement.

2- Initiales espacées. Les initiales EG de la signature sont espacées, contrairement à l’original où elles sont collées.

3- E de même taille que le R. Dans la reproduction, le E et le R de Nazaire est sont de même taille, alors que le E est plus petit sur le timbre authentique.

4- Barre du E trop longue. Dans la reproduction, la barre inférieure du E du « de » de Chambre de commerce est plus longue que la barre supérieure. Dans le timbre authentique, elles sont de même taille.

 

> Téléchargez cette fiche sous format pdf : Fiche conseil Chambre de commerce de St Nazaire

> Vous pouvez librement diffuser ces informations, les reproduire et les reprendre sur votre site Internet, l'important étant que le plus de philatélistes possble soient sensibilisés à la problématique des faux qui circulent sur le marché philatélique. Merci dans ce cas d'indiquer le site www.timbres-experts.com comme source et, lorsque cela est possible, de faire un lien vers notre site.

> Pour être informé en temps réel de la parution de nouveaux articles sur ce blog, abonnez-vous à notre flux RSS !

> Que pensez-vous de cet article ? Laissez-nous vos commentaires !




7 Réponses

decool xavier
decool xavier

mai 07, 2014

Bonjour,
article très intéressant
cordialement
à bientôt

TALLET Dominique
TALLET Dominique

avril 18, 2014

Passionnant et en tant que président d’un club philatélqiue, je vais présenter votre article aux membres de mon club par vidéo.
Jespère que vous êtes d’accord ,il faut ne faire profiter le maximum de personnes
Preséverez et proposez nous d’autres articles pour animer nos réunions
merci Cordialement

Fontaine
Fontaine

avril 18, 2014

Bonjour,
S’agissant du timbre “faux” de St-Nazaire, vous signalez 4 erreurs du faussaire, moi je pense qu’une 5ème erreur est répétitive: La mât du bateau
Sur le faux, la pointe est située sous le “E” de chambre alors que sur le faux la pointe est placée à droite du “E”
Cordialement

PUZENAT Alain
PUZENAT Alain

avril 18, 2014

Je trouve ces commentaires trés intéressants et aimerais surtout en avoir plus souvent . Merci Alain

CAMELIN Alain
CAMELIN Alain

avril 17, 2014

Bonjour.
Il y a un indice encore plus flagrant que vous oubliez et pourtant qui est visible sur vos images.
Ce détails est le décalage de la pointe de la voile sous le C(HAMBRE) et du mat sous le CHAMBR pour le vrai, alors que l’alignement est parfait pour le faux.
A ++

Chauffeteau
Chauffeteau

avril 17, 2014

Bravo ! Très correct et surtout très utile. Merci encore.

REBERRY
REBERRY

avril 17, 2014

Excellent article . Il circule actuellement sur internet de nombreux timbres oblitérés du
numéro 34 avec la surcharge en bleu 10 .Cela me semble être des timbres numéro 28B avec ajout de la surcharge bleu .
Qu’en pensez-vous ?
Bravo encore pour votre rubrique .
Bien cordialement
BR.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Autres articles

Des faux de toute pièce comme s'il en pleuvait...

mai 29, 2017

Nous proposons chaque mois une rubrique dans Timbres Magazine, Sous l'oeil de l'expert, dont l'objectif est de présenter les techniques employées pour authentifier un timbre et déjouer les pièges tendus par les faussaires.

Dans le numéro de février dernier, nous vous présentions un faux de toute pièce au type Mouchon. Voici aujourd'hui le tour d'une contrefaçon tout aussi dangereuse concernant cette fois la paire avec intervalle issue du bloc émis en 1927 pour l'exposition philatélique internationale de Paris.

Cliquez ici pour lire l'article

faux exposition internationale de Paris

Quand le Poste aérienne 15 perd son burelage...

mai 16, 2017

Nous proposons chaque mois une rubrique dans Timbres Magazine, Sous l'oeil de l'expert, dont l'objectif est de présenter les techniques employées pour authentifier un timbre et déjouer les pièges tendus par les faussaires.

Dans le numéro d'avril dernier, nous vous présentons un timbre qui mérite sans conteste sa place au petit musée des horreurs de la philatélie : un poste aérienne n°15 avec un trucage tellement mal exécuté... qu'il lui en a fait perdre son burelage !

Cliquez ici pour lire l'article

burelé réparé

Un 1 fr. vermillon proposé avec faux certificat de la maison Calves !

avril 14, 2017 2 Commentaires

Un philatéliste (qu'il en soit ici remercié) vient de nous informer qu'il était proposé en ce moment même, sur un site d'enchères en ligne, un n°7 (1 fr. vermillon neuf) avec faux certificat Calves... au prix de 10 000 € !

Faux certificat
Copie du certificat original conservée par la maison Calves

Si vous aviez été tenté d'enchérir sur ce timbre, nous vous avisons de ne surtout pas le faire ! Le certificat d'origine avait été émis pour n°6d (1 fr. carmin cerise) oblitéré. Le faussaire l'a transformé en changeant le numéro, l'année du timbre et la description.

Il existe un moyen infaillible de vérifier l'authenticité d'un certificat de ce type : consultez notre base de données en ligne ! Il vous suffit d'entrer dans le moteur de recherche le numéro à 10 ou à 11 chiffres du certificat, précédé de la lettre C. S'affichent alors toutes les informations utiles (date d'émission, pays, numéro de catalogue, année, description et photo). Si l'une d'entre elle ne correspond pas, c'est que le certificat est falsifié !

Il s'agit là d'une procédure simple et rapide que nous vous conseillons de faire systématiquement avant d'acheter ou d'enchérir !