5 « trucs » que tous les philatélistes devraient connaître

février 17, 2017

Il nous arrive parfois de surfer sur Internet… et de nous mettre en colère, car nous y voyons des timbres faux ou truqués se vendre à des prix très élevés (plus élevés parfois, que ceux atteints par des timbres parfaitement authentiques). Autant certains trucages (réparations, notamment) peuvent être difficiles à détecter sur photo et demandent un œil aguerri, autant d’autres types de faux sautent aux yeux pour peu que l’on sache comment les repérer. D’où l’objet de l'article que nous vous proposons dans le n°9 de Delcampe Magazine Philatélie : vous donner quelques « trucs » pour vous permettre d’éviter quelques-uns des faux les plus courants sur le marché. 

 Cliquez ici pour lire l'article en ligne

 Cliquez ici pour télécharger l'article au format pdf

alsace lorraine




1 Réponse

PAULIN
PAULIN

février 18, 2017

Bonjour

Je voulais savoir pourquoi personne ne s’attaque aux lettres fausses ou restaurées problème juridique? et pourquoi il n’existe pas de signes pour signaler ces timbres faux ou réparés (cachet) cela ferait beaucoup de bien à la philatélie
cordialement
daniel Paulin

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Autres articles

Des faux de toute pièce comme s'il en pleuvait...

mai 29, 2017

Nous proposons chaque mois une rubrique dans Timbres Magazine, Sous l'oeil de l'expert, dont l'objectif est de présenter les techniques employées pour authentifier un timbre et déjouer les pièges tendus par les faussaires.

Dans le numéro de février dernier, nous vous présentions un faux de toute pièce au type Mouchon. Voici aujourd'hui le tour d'une contrefaçon tout aussi dangereuse concernant cette fois la paire avec intervalle issue du bloc émis en 1927 pour l'exposition philatélique internationale de Paris.

Cliquez ici pour lire l'article

faux exposition internationale de Paris

Quand le Poste aérienne 15 perd son burelage...

mai 16, 2017

Nous proposons chaque mois une rubrique dans Timbres Magazine, Sous l'oeil de l'expert, dont l'objectif est de présenter les techniques employées pour authentifier un timbre et déjouer les pièges tendus par les faussaires.

Dans le numéro d'avril dernier, nous vous présentons un timbre qui mérite sans conteste sa place au petit musée des horreurs de la philatélie : un poste aérienne n°15 avec un trucage tellement mal exécuté... qu'il lui en a fait perdre son burelage !

Cliquez ici pour lire l'article

burelé réparé

Un 1 fr. vermillon proposé avec faux certificat de la maison Calves !

avril 14, 2017 2 Commentaires

Un philatéliste (qu'il en soit ici remercié) vient de nous informer qu'il était proposé en ce moment même, sur un site d'enchères en ligne, un n°7 (1 fr. vermillon neuf) avec faux certificat Calves... au prix de 10 000 € !

Faux certificat
Copie du certificat original conservée par la maison Calves

Si vous aviez été tenté d'enchérir sur ce timbre, nous vous avisons de ne surtout pas le faire ! Le certificat d'origine avait été émis pour n°6d (1 fr. carmin cerise) oblitéré. Le faussaire l'a transformé en changeant le numéro, l'année du timbre et la description.

Il existe un moyen infaillible de vérifier l'authenticité d'un certificat de ce type : consultez notre base de données en ligne ! Il vous suffit d'entrer dans le moteur de recherche le numéro à 10 ou à 11 chiffres du certificat, précédé de la lettre C. S'affichent alors toutes les informations utiles (date d'émission, pays, numéro de catalogue, année, description et photo). Si l'une d'entre elle ne correspond pas, c'est que le certificat est falsifié !

Il s'agit là d'une procédure simple et rapide que nous vous conseillons de faire systématiquement avant d'acheter ou d'enchérir !