FRANCE – Yvert et Tellier 18

octobre 27, 2016

20161010_121733001Trucage. Il s’agit d’un n°17A (80 c. carmin) transformé.

Ce timbre est un exemple typique du travail auquel pouvaient se livrer certains faussaires du siècle dernier.

Ici, l'un d'eux a minutieusement retravaillé le cartouche inférieur du timbre, au niveau de la valeur faciale : plus précisément, il a ôté la surface du papier, où se trouvaient les signes "80" et "C" pour remplacer celle-ci par des fragments de papier sur lesquels figurent des "1" et des "F".

Vu de loin, ce travail est très convaincant. Vu de près, malheureusement, il en résulte des formes ovales qui dénoncent la supercherie. Celle du deuxième "1", notamment, est particulièrement visible : nous l'avons agrandie pour vous en donner un meilleur aperçu.

 




Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Autres articles

FRANCE – Yvert et Tellier taxe n°24

janvier 15, 2017

divers907Le timbre de gauche ci-dessus est un "Faux Fournier". Rappelons que Fournier, établi à Genève au début du XXe siècle, était un négociant qui faisait en toute légalité commerce de reproduction de timbres-poste de collection, dans la mesure où il les vendait comme telles. L'objectif était de permettre à des collectionneurs peu fortunés de boucher à bas coût des cases de leur album. Le problème est que, depuis, ces faux continuent à circuler sur le marché philatélique... Il sont heureusement assez faciles à détecter, car de piètre qualité. Comparez ici le faux Fournier avec le timbre authentique, à droite. Rien ne correspond : ni la taille des lettres du mot "TAXE", ni la forme des lettres "FRANCS" et "PERCEVOIR", ni encore le dessin du feuillage en arrière-plan.
FRANCE – Yvert et Tellier taxe n°23

janvier 15, 2017

divers906Faux de toute pièce (faux Fournier).
FRANCE – Yvert et Tellier taxe n°22

janvier 15, 2017

divers905Faux de toute pièce (faux Fournier).