Nouveauté : des faux semi-modernes imprimés sur du papier des années 40 !

novembre 11, 2014


> De nouveaux types de faux viennent d'apparaître sur le marché. Ils sont particulièrement dangereux pour deux raisons. D'une part, parce qu'ils concernent des timbres semi-modernes de cote moyenne (Saint-Trophime, Rivière bretonne, Jacques Cartier, etc.) pour lesquels les acheteurs se montrent souvent vigilants. D'autre part parce qu'ils sont produits avec des moyens d'impression moderne, mais sur du papier d'époque (ou, plus exactement, des années 40).

> Où les faussaires ont-ils trouvés ce papier des années 40 ? Ils se sont tout simplement servi des bords de feuille de timbres d'époque. Les faux sont donc bel et bien imprimés sur du papier authentique !

> Comment reconnaître ces timbres ? Au premier abord, ces timbres sont particulièrement dangereux, car l'aspect du papier leur confère un "air d'authenticité". Un examen plus attentif permet toutefois de les démasquer rapidement, en raison du flou de l'impression. Mais nous ne serons que trop vous conseiller, y compris pour les moyennes valeurs semi-modernes, de privilégier dans vos achats les timbres authentifiés par des ex perts connus.

> Pour être informé en temps réel de la parution de nouveaux articles sur ce blog, abonnez-vous à notre flux RSS !

> Que pensez-vous de cet article ? Laissez-nous vos commentaires !




4 Réponses

Jean-Pierre Dupeux
Jean-Pierre Dupeux

mai 09, 2016

J’ai même trouvé un 153 et un 155 (!) réalisés sur marges de feuilles dentelées…de gravés dentelés 13: une dent de moins sur la largeur, timbres trop hauts et papiers trop blancs. Et sur des typos, pas de relief des encrages pour “sentir” la différence.Vive l’odontomètre!

chauvreau
chauvreau

novembre 12, 2014

article très utile mais ne devrez t on pas faire le menage aussi dans toutes variétés comment les déceler?

chauffeteau
chauffeteau

novembre 12, 2014

Cette analyse est intéressante. Bon à savoir.
Merci.

CHEMARIN
CHEMARIN

novembre 12, 2014

Les timbres authentiques sont imprimés en taille douce donc on retrouve les reliefs et traces de foulage au dos. Ces falsifications reproduisent-elles ces caractères ? Dans ce cas elles seraient vraiment dangereuses.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Autres articles

FRANCE – YVERT ET TELLIER poste aérienne n°6c

janvier 15, 2017

img491-001Le timbre de gauche est avec fausse perforation EIPA. Le faussaire a ici commis un erreur relativement grossière : il a perforé un timbre à 1F50 de couleur bleue (n°6 au catalogue Yvert et Tellier). Or, ce timbre n'existait pas encore lors de l'Exposition Internationale de Poste Aérienne de 1930, à l'occasion de laquelle les perforations EIPA ont été réalisées : il n'a en effet été émis qu'en 1934. Les timbres authentiques sont, eux, tous de couleur outremer (n°6a du catalogue Yvert et Tellier), tel celui à droite sur la photo.
FRANCE – Yvert et Tellier 750 – non surchargé tenant à normal

janvier 15, 2017

1946_n750_e_attenant_au_n736_maury_rv_aide_aux_tuberculeux001Cette très belle variété est malheureusement fausse. Il s'agit d'une paire de n°736 sur laquelle a été apposée, sur le timbre de gauche, une fausse surcharge. Comparez avec le n°750 authentique, à droite sur la photo : vous verrez que la forme du "3" est très approximative : irrégulière, et insuffisamment empâtée.
FRANCE – Yvert et Tellier taxe n°39

janvier 15, 2017

timbre_taxe_n_39_rose_sur_paille_neuf_avec_charnireTrucage : il s’agit d’un taxe n°25 des Emissions générales des Colonies françaises avec fausse dentelure.