Catawiki.fr organise la toute première vente en France réservée aux timbres accompagnés de certificats d’experts reconnus

avril 21, 2016

> Nous avons le plaisir de vous informer de l'excellente initiative mise en oeuvre par Catawiki.fr (numéro un européen des enchères expertisées en ligne) : organiser, du 20 au 29 mai prochains, une vente de timbres classiques de France, réservée aux timbres accompagnés de certificats d’experts reconnus. Au programme : de très nombreux lots avec certificat Calves, dont un 1 Fr. vermillon vif sur lettre.

 

> Une première en France

La tendance actuelle, sur le marché philatélique, est à la valorisation des timbres accompagnés d’un certificat émanant d’experts reconnus. “De tels timbres atteignent généralement des prix 25 à 30 % plus élevés que les timbres isolés” indique Cyrille Coiffet, Directeur Général de Catawiki France. “La raison en est simple : face à la multiplication des contrefaçons, ils inspirent (à raison) confiance aux collectionneurs. C’est pourquoi il nous a paru logique de proposer une vente qui leur soit exclusivement réservée.”

Du 20 au 29 mai prochains, les philatélistes amateurs de classiques de France pourront ainsi enchérir sur une très belle sélection de timbres (1 fr. vermillon vif sur lettre, 1 c. bleu de Prusse, 43A coupé sur fragment, émission de Bordeaux neufs en blocs de 4... ) qui, grande première en France, auront tous en commun d’être accompagnés d’un certificat d’expert reconnu.

En particulier, la majorité des lots seront accompagnés d’un certificat de la maison Calves “La signature Calves est sans doute celle qui, en France, bénéficie de la plus forte notoriété auprès des philatélistes » souligne Cyrille Coiffet. « Nous sommes donc heureux d’avoir pu réunir autant de pièces qui aient été contrôlées et approuvées par leurs soins. »

 

> Les classiques de France : une collection exigeante

“La collection de timbres classiques est par définition celle qui fait le plus rêver” commente l’expert Christian Calves. “D’une part, parce qu’on touche à la grande histoire, avec des pièces datant de la IIe République, du Second Empire, etc. D’autre part, parce que c’est là que se rencontrent les plus grandes raretés : des pièces qui n’ont été émises qu’à quelques dizaines ou centaines d’exemplaires, et dont très peu subsistent aujourd’hui !”

“En revanche, ajoute-t-il, de multiples pièges guettent les philatélistes : timbres faux de toute pièce (récents ou d’époque), redentelés, regommés, réparés, replaqués, avec oblitérations fausses… Lettres avec timbre(s) changé(s), rajouté(s) ou manquant(s)… Sans parler des timbres parfaitement authentiques, mais que l’on fait passer pour d’autres de valeur inférieure (n°20 pour n°35, par exemple). D’où l’intérêt d’acheter uniquement des timbres certifiés !”

> Soumettez vos lots à la vente !

Il est encore temps pour les vendeurs qui le souhaitent de nous proposer leurs lots précise Cyrille Coiffet. “Rares sont les philatélistes qui n’ont pas, dans leur collection, au moins un timbre accompagné du certificat d’un expert reconnu. Si ce timbre est un classique et s’ils souhaitent le vendre, il s’agit d’une excellente opportunité ! La seule condition est que sa valeur estimée soit supérieure ou égale à 300 euros.

Par ailleurs, il est également possible, pour ceux dont les timbres ne seraient pas encore accompagnés d’un certificat, de les faire expertiser en vue de participer à la vente. Il est recommandé, dans ce cas, de procéder rapidement, la date limite de soumission des lots étant fixée au 17 mai. La maison Calves se fera un plaisir d’effectuer les expertises à ses conditions habituelles (comptes rendus et certificats communiqués sous 7 jours).

> Pour faire expertiser vos timbres dès aujourd'hui : http://www.timbres-experts.com/pages/expertise-de-timbres

> Pour plus d’informations sur la vente et les conditions de participation, contactez-nous à l'adresse contact@timbres-experts.com




Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Autres articles

Des faux de toute pièce comme s'il en pleuvait...

mai 29, 2017

Nous proposons chaque mois une rubrique dans Timbres Magazine, Sous l'oeil de l'expert, dont l'objectif est de présenter les techniques employées pour authentifier un timbre et déjouer les pièges tendus par les faussaires.

Dans le numéro de février dernier, nous vous présentions un faux de toute pièce au type Mouchon. Voici aujourd'hui le tour d'une contrefaçon tout aussi dangereuse concernant cette fois la paire avec intervalle issue du bloc émis en 1927 pour l'exposition philatélique internationale de Paris.

Cliquez ici pour lire l'article

faux exposition internationale de Paris

Quand le Poste aérienne 15 perd son burelage...

mai 16, 2017

Nous proposons chaque mois une rubrique dans Timbres Magazine, Sous l'oeil de l'expert, dont l'objectif est de présenter les techniques employées pour authentifier un timbre et déjouer les pièges tendus par les faussaires.

Dans le numéro d'avril dernier, nous vous présentons un timbre qui mérite sans conteste sa place au petit musée des horreurs de la philatélie : un poste aérienne n°15 avec un trucage tellement mal exécuté... qu'il lui en a fait perdre son burelage !

Cliquez ici pour lire l'article

burelé réparé

Un 1 fr. vermillon proposé avec faux certificat de la maison Calves !

avril 14, 2017 2 Commentaires

Un philatéliste (qu'il en soit ici remercié) vient de nous informer qu'il était proposé en ce moment même, sur un site d'enchères en ligne, un n°7 (1 fr. vermillon neuf) avec faux certificat Calves... au prix de 10 000 € !

Faux certificat
Copie du certificat original conservée par la maison Calves

Si vous aviez été tenté d'enchérir sur ce timbre, nous vous avisons de ne surtout pas le faire ! Le certificat d'origine avait été émis pour n°6d (1 fr. carmin cerise) oblitéré. Le faussaire l'a transformé en changeant le numéro, l'année du timbre et la description.

Il existe un moyen infaillible de vérifier l'authenticité d'un certificat de ce type : consultez notre base de données en ligne ! Il vous suffit d'entrer dans le moteur de recherche le numéro à 10 ou à 11 chiffres du certificat, précédé de la lettre C. S'affichent alors toutes les informations utiles (date d'émission, pays, numéro de catalogue, année, description et photo). Si l'une d'entre elle ne correspond pas, c'est que le certificat est falsifié !

Il s'agit là d'une procédure simple et rapide que nous vous conseillons de faire systématiquement avant d'acheter ou d'enchérir !