Variétés phosphorescentes : une collection qui a la cote !

juin 23, 2016

> Le n°3 de Delcampe Magazine vient de paraître ! Pour ce numéro, nous avons réalisé un dossier de 8 pages sur les variétés phosphorescentes, en collaboration avec Oliver Gervais (auteur du site http://www.timbres-barres-phosphorescentes.fr/ et contributeur du catalogue Spink/Maury) et Dominique Sellier (auteur du blog http://lesansphosphore.blogspot.fr/ et contributeur du catalogue Yvert et Tellier).

> Pour lire l'intégralité de l'article et du magazine, cliquez sur ce lien : Delcampe Magazine n°3 ou rendez-vous directement sur le site Delcampe.fr

> Introduction : Les timbres français actuels ont un secret que peu d’usagers connaissent : tous ou presque possèdent une ou deux barres phosphorescentes quasi-indétectables à l’œil nu (mais parfaitement visibles sous la lumière d’une lampe à ultraviolets). Sur un plan technique, ces barres ont une fonction bien précise : celle de faciliter le traitement automatisé du courrier. Mais sur un plan philatélique, elles ont également un tout autre intérêt : celui d’être à l’origine de très nombreuses variétés (maculations ; barres absentes, à cheval ou brisées, etc.) qui peuvent multiplier jusqu’à plus de 100 ou 1 000 la valeur des timbres concernés…




Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Autres articles

Lorsqu'un Sage au type II se transforme en type I...

novembre 28, 2017

Nous proposons chaque mois une rubrique dans Timbres Magazine, Sous l'oeil de l'expert, dont l'objectif est de présenter les techniques employées pour authentifier un timbre et déjouer les pièges tendus par les faussaires.

Dans le numéro de décembre, nous vous présentons un faux particulièrement original : un Sage au type II transformé en type I !

Cliquez ici pour lire l'article au format pdf

Cliquez ici pour lire l'article en ligne

faux Sage

Rencontrons-nous au 71e Salon philatélique d'automne du 9 au 12 novembre !

octobre 31, 2017

Depuis sa création en 1946, le Salon philatélique d'automne est le grand événement annuel pour les philatélistes. La 71e édition a lieu cette année du 9 au 12 novembre à l'Espace Champerret à Paris. La maison Calves vous accueillera sur le stand A8 pour expertiser vos timbres et réaliser des certificats. Nous serons également heureux de répondre à toutes vos questions concernant les faux et le métier d'expert. Le magasin de la maison Calves du 8, rue Drouot à Paris sera fermé pendant toute la durée du salon.

A noter : pour marquer l'événement, la C.N.E.P. vous propose de participer jusqu'au 7 novembre à un jeu-concours, en partenariat avec le magazine Historia. De nombreux lots sont à gagner, et notamment des lettres affranchies avec le premier timbre de France, le Cérès 20 c. noir ! Jouez et gagnez sur le site Internet d'Historia

salon philatélique automne

> Informations pratiques :

71e salon philatélique d'automne
Espace Champerret - Hall A - Porte de Champerret - Paris 17e
du 9 au 12 novembre.

Entrée gratuite

Ces timbres sont des faux... Saurez-vous dire pourquoi ?

octobre 31, 2017

Il y a quelques mois, la Chambre nationale des négociants et experts en philatélie a lancé une newsletter pour informer sur son actualité, mais aussi pour communiquer aux collectionneurs des informations utiles sur le marché philatélique.

La maison Calves propose, dans chaque numéro, une énigme philatélique pour tester vos connaissances et apprendre à détecter les timbres faux ou réparés.

Retrouvez ci-dessous les 3 dernières énigmes que nous avons proposées !

1- Regardez attentivement cette lettre de la Libération : il s’agit d’une contrefaçon grossière. Saurez-vous dire pourquoi ? Pour connaître la réponse, visitez le site Internet de la CNEP !

2- Regardez attentivement ce préoblitéré n°38 : il s’agit d’une contrefaçon grossière. Saurez-vous dire pourquoi ? Pour connaître la réponse, visitez le site Internet de la CNEP !

3- Regardez attentivement ce classique de Suisse : il s’agit d’une contrefaçon grossière. Saurez-vous dire pourquoi ? Pour connaître la réponse, visitez le site Internet de la CNEP !