Tout savoir sur la signature Calves

juin 05, 2015

Acheter un timbre signé par un expert, c'est bien... mais encore faut-il connaître la signification de l'emplacement de cette signature ! En effet, selon qu'elle est plus ou moins décalée vers la gauche, la droite ou le haut, l'emplacement de la signature donne des indications précieuses sur l'état du timbre (neuf sans charnière, avec charnière ou oblitéré, 1er choix ou 2e choix, etc.).

Concernant  la signature Calves, les codes ont été mis en place par Roger Calves, père de l'expert actuel Christian Calves, et n'ont jamais varié. Deux points, notamment, sont particulièrement importants :

- une signature en bas du timbre signale un timbre 1er choix. Plus un timbre a des défauts, et plus la signature est décalée vers le haut.

- une signature centrée signale un timbre neuf sans charnière, gomme d'origine. Lorsqu'elle est décalée vers la gauche, cela signifie que le timbre est neuf gomme d'origine, avec charnière. Lorsqu'elle se situe dans le coin inférieur gauche, cela signifie que le timbre est sans gomme ou regommé.

Le document ci-dessous récapitule l'ensemble des codes concernant la signature Calves. Vous pouvez librement l'imprimer ou le diffuser. Télécharger le document en pdf

ATTENTION : en raison de la notoriété de la signature Calves, de plus en plus de fausses signatures circulent, notamment sur les sites de ventes aux enchères en ligne. Plus lutter contre cette prolifération, nous réalisons gratuitement (hors frais de port de retour) l'expertise des timbres avec signature Calves. Si vous souhaitez avoir l'assurance que vos timbres portent une signature authentique, vous pouvez nous les adresser par voie postale (de préférence en recommandé). Pour rappel, le tarif de base d'une expertise pour un timbre non signé est de 2% de la cote, lorsque le timbre est authentique (tarif dégressif en fonction du nombre de timbres, et en cas de timbre 2e choix). Lorsque le timbre est faux, l'expertise est gratuite. 

Pour en savoir plus : Marche à suivre pour faire expertiser un timbre




2 Réponses

admin
admin

décembre 07, 2015

@ trassaert : Le cas des timbres regommés est très particulier.
Pour être franc, nous n’aimons pas beaucoup signer des timbres regommés, car nous craignons toujours qu’ensuite, on les revende en les faisant passer pour des timbres ayant une gomme originale.
Toutefois, certains classiques et certains semi-modernes (blocs 1 et 2, PA 14 et 15 par exemple) ont une valeur non négligeable sans gomme et méritent donc d’être signés.
Pour ces timbres, nous apposons donc notre signature lorsqu’ils sont regommés, mais en tant que timbres sans gomme, c’est-à-dire dans le coin inférieur gauche.

trassaert
trassaert

novembre 28, 2015

Lorsque vous parlez du code des signatures, vous écrivez “Lorsqu’elle se situe dans le coin inférieur gauche, cela signifie que le timbre est sans gomme ou regommé.” Hors, vous ne signez pas les timbres regommés il me semble… ( car gomme fausse ).

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Autres articles

Des faux de toute pièce comme s'il en pleuvait...

mai 29, 2017

Nous proposons chaque mois une rubrique dans Timbres Magazine, Sous l'oeil de l'expert, dont l'objectif est de présenter les techniques employées pour authentifier un timbre et déjouer les pièges tendus par les faussaires.

Dans le numéro de février dernier, nous vous présentions un faux de toute pièce au type Mouchon. Voici aujourd'hui le tour d'une contrefaçon tout aussi dangereuse concernant cette fois la paire avec intervalle issue du bloc émis en 1927 pour l'exposition philatélique internationale de Paris.

Cliquez ici pour lire l'article

faux exposition internationale de Paris

Quand le Poste aérienne 15 perd son burelage...

mai 16, 2017

Nous proposons chaque mois une rubrique dans Timbres Magazine, Sous l'oeil de l'expert, dont l'objectif est de présenter les techniques employées pour authentifier un timbre et déjouer les pièges tendus par les faussaires.

Dans le numéro d'avril dernier, nous vous présentons un timbre qui mérite sans conteste sa place au petit musée des horreurs de la philatélie : un poste aérienne n°15 avec un trucage tellement mal exécuté... qu'il lui en a fait perdre son burelage !

Cliquez ici pour lire l'article

burelé réparé

Un 1 fr. vermillon proposé avec faux certificat de la maison Calves !

avril 14, 2017 2 Commentaires

Un philatéliste (qu'il en soit ici remercié) vient de nous informer qu'il était proposé en ce moment même, sur un site d'enchères en ligne, un n°7 (1 fr. vermillon neuf) avec faux certificat Calves... au prix de 10 000 € !

Faux certificat
Copie du certificat original conservée par la maison Calves

Si vous aviez été tenté d'enchérir sur ce timbre, nous vous avisons de ne surtout pas le faire ! Le certificat d'origine avait été émis pour n°6d (1 fr. carmin cerise) oblitéré. Le faussaire l'a transformé en changeant le numéro, l'année du timbre et la description.

Il existe un moyen infaillible de vérifier l'authenticité d'un certificat de ce type : consultez notre base de données en ligne ! Il vous suffit d'entrer dans le moteur de recherche le numéro à 10 ou à 11 chiffres du certificat, précédé de la lettre C. S'affichent alors toutes les informations utiles (date d'émission, pays, numéro de catalogue, année, description et photo). Si l'une d'entre elle ne correspond pas, c'est que le certificat est falsifié !

Il s'agit là d'une procédure simple et rapide que nous vous conseillons de faire systématiquement avant d'acheter ou d'enchérir !